le logement des cochons

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

le logement des cochons

Message  sarahya81 le Mar 24 Nov - 10:48

Dans les élevages label rouge, les reproducteurs et les porcelets sont logés dans les mêmes conditions que les porcs standards, c’est-à -dire dans des bâtiments fermés et ventilés mécaniquement. Les sols sont ajourés de type caillebotis intégral pour faciliter le passage des déjections. Les densités d’animaux sont pratiquement les mêmes qu’en élevage conventionnel et respectent la Directive européenne du 19/11/1991.

A terme, les truies bloquées pendant la période de gestation devraient être interdites.

Les conditions de logement pendant la phase d’engraissement dépendent de l’appellation sous laquelle est commercialisé le produit.
La viande fraîche étiquetée label rouge sans dénomination de vente complémentaire provient de porcs élevés dans des conditions très voisines du porc standard.
Ainsi, pour la moitié des porcs label rouge (42 % d’après le tableau 1) la seule différence par rapport au conventionnel est une surface de caillebotis intégral un peu plus grande : 0,8 m2 par animal contre un minimum de 0,65 m2 en élevage conventionnel.

Seuls les porcs label rouge vendus sous l’appellation fermière sont logés dans des conditions différentes du porc standard pendant un tiers de leur vie. Ils disposent d’au moins 2,6 m2 à partir de la dix-septième semaine ou de 250 m2 sur parcours dans le cas des porcs fermiers élevés en liberté.

Les bâtiments label rouge fermier sont généralement des hangars paillés sur litière accumulée ou sur litière raclée de type camborough. Les solutions avec bâtiment à un rang sont préférables pour limiter les courants d’air. Des variantes existent avec une courette extérieure dans le cas des porcs fermiers élevés en plein-air.
Ces solutions fonctionnelles coûtent 2000 à 2500F/place hors système d’alimentation, c’est-à-dire pratiquement deux fois plus cher que les bâtiments conventionnels où sont logés les porcs label rouge non fermiers.

Les porcs fermiers élevés en liberté sont élevés sur parcours herbeux, avec une cabane pour abris.
L’investissement est dans ce cas de 250 à 500 F/porc minimum. La principale difficulté de ce mode de logement est le maintien d’herbe dans les parcs.

Après le 01/07/2005, le caillebotis intégral sera probablement interdit en post-sevrage et en engraissement label rouge. D’ici là, les groupements de porcs label rouge élevant des porcs sur caillebotis devront augmenter la surface allouée au porc de 0,8 à 1,2 m2.
Tout nouveau groupement label rouge devra obligatoirement produire des porcs selon les règles établies
pour obtenir l’appellation fermière. Cet avantage donné au porc fermier permet de mieux répondre aux attentes des consommateurs en terme d’image. Le label rouge fermier devrait se décliner en trois appellations : fermier, fermier élevé en plein-air et fermier élevé en liberté.

sarahya81
Admin

Messages: 103
Date d'inscription: 11/11/2009
Localisation: France, Tarn, Castres

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum