des béliers bien préparés et ardents à la lutte. Extrait d'article.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

des béliers bien préparés et ardents à la lutte. Extrait d'article.

Message  sarahya81 le Mar 24 Nov - 10:13

Extrait de l'article "Bien préparer son troupeau pour augmenter la production", publié sur le site de la revue "Pâtre".

"Des béliers bien préparés et ardents à la lutte
Premier concerné dans ce débat sur les ébats du troupeau : le bélier. Par le menu, Laurence Sagot vous conte que c´est lui qui assure la fabrication et le dépôt des spermatozoïdes. Pour la réussite, « on ne pense pas assez souvent à bien le préparer. Chaque bélier fait au moins ses 50 à 100 agneaux l´an. Pour cela, il fabrique chaque jour 5 milliards de spermatozoïdes s´il est en bonne santé et bien nourri. »
Mesurer la bonne forme du bélier, c´est simple : il suffit de soupeser le poids de ses testicules. A la main. Des essais ont montré qu´en jours longs, un testicule pèse 182 g et le même, en jours courts, s´épanouit jusque 282 g. Si le dit organe est rabougri, il y a problème : le stock de spermatozoïdes sera trop faible. « Le palper des testicules (à la queue de l´épidydime) permet une bonne appréciation de l´activité future du bélier. La zone est-elle bien gonflée et souple ? Les réserves en spermatozoïdes sont élevées. Vous la sentez flasque : les réserves sont faibles. La présence d´une boule signale une inflammation et donc une stérilité. »



L´éleveur dispose de deux mois pour que cette fabrication de spermatozoïdes vigoureux soit assurée : la préparation du bélier se fera sur cette période : « Au top : ni trop gros, ni trop maigre » insiste Laurence Sagot. Sinon, il se fatigue vite ou peine à suivre et à monter des brebis plus véloces. Chaque bélier saillit de préférence ses brebis adorées la nuit et choisit les plus grandes et les plus belles en priorité. Cela varie de 7 à 30 brebis par jour soit 10 à 15 en moyenne. Bref, pour préparer le régime de vos béliers, « il faut fabriquer des athlètes, pas des petits cochons et écarter les fiévreux : leurs spermatozoïdes sont mort » insiste Laurence. Le mâle boîteux sera également écarté de la monte. Normal : la brebis court plus vite que lui. Dernière règle, bien composer le harem (le lot) de ces mâles : avec en saison, 40 à 50 brebis par bélier en race rustique ou à viande. Hors saison sexuelle, soyons raisonnables : 20 à 25 brebis en race à viande et 25 à 30 pour les béliers plus rustiques. Erreur à éviter : mélanger les brebis et les agnelles en un lot, mêler les petites rabougries et les chiasseuses aux autres.
« Parfois, pour obtenir de bons résultats, il ne faut pas leur laisser le choix » estime Laurence Sagot. Et l´on prendra soin de placer un jeune bélier près d´un ancien pour réaliser une véritable éducation à la monte. La preuve : une brebis fertile apporte des agneaux à vendre. « Infertile, elle coûte 90 ? par an en manque à gagner et même 120 à 130 ? si l´on ajoute des dépenses en échographie ou en traitements hormonaux ». D´où le conseil de Laurence Sagot : « Mettez toutes les chances de votre côté pour obtenir une très bonne fertilité. "

source : article : bien préparer son troupeau pour augmenter la production

revue Pâtre

sarahya81
Admin

Messages : 103
Date d'inscription : 11/11/2009
Localisation : France, Tarn, Castres

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum